Portrait d'auteur

Portrait d’auteur de… Mylène Régnier

Aujourd’hui, nous avons la joie de vous présenter l’une des dernières auteurs à avoir intégré notre catalogue : Mylène Régnier. Son ordinateur continue de se remplir d’aventures qui n’attendent qu’une seule chose, finir sur vos étagères ! Et la première d’entre elle s’avère être « La fille du général », le premier tome de sa série Myria sorti en août dernier. Avec son héroïne haute en couleur et son enquête finement menée, Mylène a su emballer notre comité de lecture, et notre équipe !
Deux mois après la sortie de son roman, Mylène a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Inspirée par les héroïnes de son enfance (Buffy, Xéna la guerrière et le Ranger Jaune), Mylène Régnier décide à 10 ans de monter une armée et de dominer le monde, avant de finalement se raviser ; cela lui prenait trop de temps, et elle aimait bien trop sa PlayStation pour s’y mettre sérieusement. Du coup, elle s’est contentée d’écrire. Ce qui n’est déjà pas trop mal en soi.

Que représente votre livre La fille du général pour vous ?

J’ai commencé à avoir les personnages en tête bien avant de créer tout ce monde autour d’eux. J’ai besoin de m’identifier aux personnages quand je lis un livre ou regarde un film, et bien que je me sois retrouvée dans beaucoup en grandissant (selon les aventures, les caractères,…), je ne retrouvais jamais de vraie représentation de mon quotidien. C’était donc au départ un besoin, un vide à remplir, et c’est parti comme ça. Par chance, le schéma qui me manquait est beaucoup plus courant de nos jours que dans les années 90, et j’aborde depuis dans mes histoires d’autres thèmes qui me tiennent à cœur !

Si vous deviez décrire l’histoire en 5 mots ?

  1. Action
  2. Cosmopolite
  3. Insolence
  4. Couleurs
  5. Sang

Si vous ne deviez sauver qu’un seul de vos personnages, ce serait qui ?

Jason ou Constance. C’est à peu près les deux seuls qui n’ont rien à se reprocher !

Une anecdote sur votre roman ?

C’est plutôt une anecdote triste. J’avais donné à un de mes personnages un nom de famille qui ressemblait à celui d’une de mes amies d’enfance, que j’ai perdue de vue après une dispute stupide d’ado… J’ai appris son décès à la fac alors que j’étais en train de rédiger le tome 1. J’ai finalement décidé de diminuer la présence de ce personnage et de changer son nom. Je trouvais ça déplacé. Sachez cependant que pratiquement tous les noms de personnages de la série ont une signification cachée ! Certaines sont personnelles, donc vous aurez évidemment du mal à les trouver, néanmoins d’autres font référence à l’histoire, à la mythologie, à la pop-culture, et j’en passe.

Que voudriez-vous dire à vos lecteurs ?

Il y a beaucoup de personnages dans « Myria », toutefois sachez que tous ont ou auront une importance à un moment ou à un autre (je fais peu de choses au hasard et je planifie beaucoup…) Il m’a semblé crucial d’avoir des héros d’origines diverses et avec des expériences différentes pour que chacun puisse y trouver son compte. J’espère donc que vous ne serez pas déçus et que vous vous reconnaîtrez dans au moins un d’entre eux. De mon côté, je vous attendrai pour la suite des aventures d’Alicia J !

Visited 21 times, 1 Visit today

About Mélody

Fondatrice des Editions Bookmark, Mélody a commencé par une formation de communication graphique et d’informatique avant de se lancer dans l’aventure de l’édition. En 2013, MxM Bookmark devient ainsi le premier éditeur francophone de M/M en France. Touche à tout, curieuse et dynamique, Mélody est également responsable graphique et co-directrice de la collection M/M. En charge de ces romans, elle est constamment à la recherche de nouveaux talents, guettant la prochaine pépite, et suit l’élaboration des livres, du premier jet jusqu’à la version finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>